dimanche 3 août 2014

Routes nationales 2, 4 et 7 : plus de nid-de-poule d’ici fin 2014

En marge de la présentation du bilan des 100 jours du ministre des Travaux publics, Rolland Ratsiraka, à la tête de son département, ce responsable assure que d’ici la fin de l’année il n’y aura plus de nid-de-poule sur les routes nationales 2, 4 et 7. La majeure partie des travaux a déjà commencé.

2 milliards de dollars sont nécessaires pour réhabiliter les portions défectueuses sur les 12.000 km constituant l’ensemble des routes de Madagascar. D’après la déclaration du ministre de tutelle, Rolland Ratsiraka, à son bureau à Anosy hier, « Les routes nationales, 2, 4 et 7 auront zéro nid-de-poule d’ici la fin de l’année ». Avant d’ajouter « Il est impossible d’avoir le même résultat avec la RN6 étant donné son état de délabrement ».
« La réhabilitation des routes est importante car c’est grâce à celles-ci que l’on peut piloter la relance de beaucoup de secteurs de l’économie tels que le tourisme, l’agriculture ainsi que les mines. Pour pouvoir également garantir l’accès à l’éducation, aux centres de santé… il faut maintenir un bon état des routes sur le territoire national », ajoute-t-il. En effet, celles-ci assurent le désenclavement des régions productrices et sont également les garantes de la circulation des biens et des personnes.
Pour rappel, 22% des routes de Madagascar sont encore en bon état contre 40% dans un état moyen et enfin, 38% en mauvais état. L’absence de financement pour assurer leur entretien a précipité leur dégradation. Dans la conjoncture économique actuelle, la priorité du gouvernement est la lutte contre la pauvreté. Or, sans infrastructures routières, l’on ne peut assurer le développement de Madagascar.
Pour le ministre, il est important de regagner la confiance de la population et des partenaires techniques et financiers. D’où la tenue de ce bilan qui répond au principe de la redevabilité envers la population.

Noella Rakoto