mercredi 27 août 2014

Sureté aéroportuaire : Nosy-Be se met aux normes internationales

Écrit par Les nouvelles


Après l’aéroport d’Ivato, c’est au tour de celui de Nosy Be de bénéficier de la mise aux normes internationales de son système de sûreté. Ces actions contribuent à améliorer la visibilité de la Grande île vis-à-vis du tourisme notamment en cette haute saison touristique.
La compagnie de sécurité privée et industrielle (CSPI), dont la tâche consiste à mettre aux normes internationales 8 aéroports de Madagascar, étend ses activités à Nosy Be après avoir effectué maintes modifications et ajouté plusieurs nouveautés à l’aéroport d’Ivato.
En effet, depuis le week-end dernier, les premiers équipements ont pu être installés. Il s’agit d’un scanner de bagages, d’un portique de détection… dont la mise en place entre dans le cadre de la mise aux normes de la sûreté de l’aéroport de Nosy-Be. Cela permet ainsi de mieux aménager la zone de départ pour un meilleur confort des passagers. Et loin d’un effet d’annonce car les agents de l’aéroport, équipés de magnétomètre ont été déployés pour effectuer le contrôle du premier vol le 24 août dernier.
Du côté des passagers et surtout des touristes, ils n’ont pas caché leur satisfaction tout en déclarant qu’à travers ces nouveaux dispositifs, ils se sont rassurés. L’accueil des agents est irréprochable ainsi que la fluidité des contrôles. A rappeler que depuis le 22 juillet, la CSPI effectue également le contrôle d’accès à l’aérogare.
En vue d’une bonne collaboration avec les éléments de la Police de l’air et des frontières (PAF), ceux de la gendarmerie, de la douane, de l’Aviation civile de Madagascar (ACM) et de l’aéroport de Madagascar (Adema), la CSPI a pris soin d’organiser des réunions d’information.


Une création d’emplois à la clé

Le meilleur reste à venir puisque prochainement, un réseau de vidéosurveillance, un scanner additionnel au départ des vols nationaux mais aussi un scanner de détection d’explosifs au départ à l’international assortis des aménagements liés à ces systèmes modernes d’exploitation, viendront renforcer les installations déjà en place actuellement.
Par ailleurs, outre le fait que tout ceci améliore l’image de la Grande île par rapport au tourisme, la création de nouveaux postes est à la clé. C’est un tremplin pour les habitants de Nosy-Be. Effectivement, pour pouvoir assurer le bon déroulement de ses activités de sûreté aéroportuaire, la CSPI a procédé au recrutement, ainsi qu’à la formation d’une cinquantaine de personnes comme agents de sûreté, agents contrôle scanner, agents de surveillance vidéo, maîtres chiens… La CSPI, c’est aussi l’apprentissage de nouveaux métiers et l’ouverture de larges horizons à son personnel.
Ce renforcement de la sûreté des aéroports de Madagascar contribue à l’atteinte de l’objectif du secteur du tourisme qui vise les 400.000 touristes pour l’année prochaine et le million de touristes à l’horizon 2020.

En ce qui concerne l’aéroport d’Ivato, sa mise aux normes est sur le point d’être finalisé mais l’élan est freiné pour diverses raisons indépendantes de la volonté des responsables. Depuis peu, la CSPI a fait une nouvelle acquisition. Il s’agit de l’ EDS 2 Modèle MVRX5000. Cet équipement permet de détecter automatiquement les explosifs et parallèlement, facilite une vue 3D des bagages. Rapide, il permettra de traiter 1.000 bagages à l’heure.
L’installation prochaine de cet équipement ravit les compagnies aériennes car cela rassure les touristes. Cela aidera aussi à appuyer le dossier de Madagascar à sortir de la l’annexe B.


Tsiry A.